Stage Clown – 20/21 juin 2015 avec Adèll Nodé-Langlois

Le clown, ou la poésie des perdants

Pour s’inscrire, on écrit à lesosbleus@gmail.com

stage_clown

Pour les clowns, l’échec est un pain délicieux.
Travailler le clown c’est s’entraîner à bien rater les choses, à savourer le plaisir d’être celui qui a dégringolé en bas de l’échelle et qui n’a plus rien à perdre.
les clowns nous parlent de notre humanité.
Nos failles en disent long sur nous.
Tout ce qu’on n’a pas su faire.
Tout ce qu’on n’a pas su devenir.
Et pourtant la joie intense d’être là, ici et maintenant.
De jouir d’être vivant.

Le travail débutera par un échauffement physique, le clown s’exprime avant tout par le corps.
Nous aborderons ensuite le travail de clown, d’abord par un travail de chœur puis par des improvisations à une
ou deux personnes.
Chacun prendra soin de peaufiner sa silhouette de clown, de se costumer et de se maquiller pour mieux se
révéler. Nous prendrons le temps d’expérimenter des rythmes, des démarches, des voix pour découvrir des
univers poétiques.
Il y a un pas à franchir, un saut dans le vide à oser, un lâcher-prise mais nous travaillerons en toute confiance, et bienveillance.
Nous avancerons par des improvisations sur la poésie de l’échec. Cet endroit sombre, parfois, mais qui contient toute la fragilité de notre humanité.

Le clown peut faire rire, il peut aussi surprendre, ou émouvoir. Il vit sincèrement ses émotions et les partage avec le public. Il peut être sombre ou lumineux, nous essaierons de déployer la palette d’émotions de chaque clown.
Il s’agit d’une traversée qui permet de se découvrir autrement, d’un voyage sur nos terres inconnues.

Les commentaires sont fermés.